Le dimanche 17 mars, les jeunes auront leur moment de louange à eux. Une fois envoyés à la maison de paroisse après le début du culte, ils seront conduits dans un moment de chants par un groupe de musiciens ad hoc. Dans cette dynamique, la louange se veut participative (manipulation de la technique, chorégraphie, instrumentistes). Vivre la louange, c’est comme tout : ça s’apprend et ça se pratique. Organisation : Suzanne Barblan.