José Silvestre et Fatima Silvestre, temple du Mont-Sur-Lausanne, le 1er mars 2020.