Mercredi 16 août 2017

Riche pour Dieu (Luc 12,13-21)


Lire le texte

«Dis à mon frère de partager notre héritage…». Cet homme veut annexer Jésus. Pour une bonne cause. Il voulait simplement que Jésus rétablisse la justice. Mais Jésus refuse! Il ne devait rien y comprendre, mais il va beaucoup apprendre. Non pas que le Christ soit contre la justice (bien au contraire!), mais il n’est pas question pour lui de l’imposer. Il n’est pas venu nous contraindre à pratiquer la justice, mais pour nous libérer de toute puissance contraignante, afin que nous puissions être justes et vivre comme il l’attend de nous, mais sans y être contraints. Jésus développe ensuite sa pensée dans une parabole. Le riche dont il est question n’a pas de nom, peut-être pour signifier qu’il n’est présent qu’à ses biens qui deviennent toute sa vie. Sa faute n’est pas d’être riche, d’avoir fait une bonne récolte, de s’en réjouir. Sa faute, c’est de ne plus penser aux autres. Il ne parle que de lui-même, de son âme. Son épouse, ses enfants, ses amis… personne n’a plus de place dans son monologue. Il ne parle plus à aucun partenaire, sinon à son âme. Son âme est devenue grenier. Cette parabole nous interpelle: sommes-nous riches pour Dieu de relations, d’amour, de dons, ou amassons-nous des trésors pour nous-mêmes?

Michel Fallas

Prière: Garde-nous, Seigneur, de la tentation de vouloir t’annexer, te récupérer au profit de notre cause, de nos intérêts. Permets-nous de vivre avant tout pour les autres et de mettre les dons dont tu nous as gratifiés au service du prochain et des intérêts de ton royaume.  

Référence biblique : Luc 12, 13 - 21

Commentaire du 17.08.2017
Commentaire du 15.08.2017