Mardi 17 octobre 2017

«Prier, c'est créer l'avenir.» Néhémie 4,1-8


Lire le texte

Tout le monde est ligué contre Jérusalem. De l’extérieur, le danger approche. Du dedans naissent les mots d’abattement. Tout le monde doute et désespère: «De tous les endroits d’où vous revenez, ils sont sur nous!» Un avenir est-il possible? Face à tout cela, il y aurait de quoi baisser les bras. Néhémie au contraire relève le défi et croit en l’avenir. Il espère et croit encore. Il faut dire que l’enjeu est important. Il s’agit de combattre «pour vos frères, vos fils, vos filles, vos femmes et vos maisons». Néhémie va établir un poste de garde, des renforcements. Ce n’est pas le fatalisme qui habite Néhémie, mais l’espérance. Il est vrai, personne ne sait comment tout cela va évoluer. Personne ne peut prédire l’avenir. Mais le positionnement de Néhémie change tout. A la base de son positionnement, que trouve-t-on? La prière (au verset 3). La prière est ainsi un soutien pour l’action. De nos jours, l’avenir n’est pas non plus défini. Les difficultés existent dans nos vies, dans nos communautés. Et si nous prenions exemple sur Néhémie! Et si nous priions Dieu pour créer l’avenir!

Laurence Bohnenblust-Pidoux

Prière: Seigneur, nous te prions pour tout ce qui arrive dans nos vies de difficile. Quand il semble plus facile de baisser les bras, nous te prions. Quand tout semble lourd et pèse, nous te prions. Quand l’avenir est sombre, nous te prions.  

Référence biblique : Néhémie 4, 1 - 8

Commentaire du 18.10.2017
Commentaire du 16.10.2017